Le marketing politique et social

Un paradoxe est notable car les organisations à vocation politique ou sociale n'ont pas pour objet le profit. L'objet de la mercatique s'est élargi vers non plus seulement le profit mais également la réalisation des objectifs.

Le marketing politique

Au niveau du marketing politique, l'étude du corps électoral est l'équivalent, pour le marketing politique, de ce qu'est l'étude de marché pour le marketing commercial. Le directeur de campagne se charge de l'aspect mercatique.

Le marketing social

La mercatique des causes sociales est encore différente. Les organisations en question ne disposent jamais du pouvoir réglementaire et ne peuvent guère influencer le comportements du public par des actions sur l'environnement. De plus, elles ne disposent pas de financement public.
Outre leurs divergences, ces trois types de mercatique ont en commun la recherche de l'efficacité et "l'altrocentrisme", qui consiste à attacher une importance primordiale aux autres.