Lizzo rappe sur le fait d’être sa propre âme sœur, les vedettes des charts se vantent de leur confiance en elles (voir : « Love Myself » ou « I Love Me », qui sont tous deux des jams majeurs), et les héroïnes se sauvent au lieu d’attendre un prince (La revanche d’une blonde, Personnages cachés, Wonder Woman). L’amour-propre n’est pas un concept nouveau. Peut-être vous êtes-vous écrit une lettre d’amour, conservé un dossier d’affirmation de compliments ou de réalisations, ou vous êtes-vous offert un peu d’attention avec un masque facial et un verre de votre vin préféré. Nous savons que nous sommes censés nous aimer et qu’on nous dit d’apprendre et de pratiquer l’amour-propre. Mais dans un monde qui à la fois détruit les apparences des femmes et nous oppose les unes aux autres, l’amour-propre n’est pas toujours aussi simple que de décider de s’aimer soi-même.

En réalité, l’amour-propre ne signifie pas se regarder dans le miroir et voir Beyoncé comme par magie au lieu des défauts que vous distinguez habituellement ou dire « Je t’aime » à votre reflet (sans vraiment y croire). S’aimer se résume à des actions ; ce que vous faites chaque minute de chaque jour pour vous prouver que vous êtes aimable, méritant et digne. Poursuivez votre lecture pour découvrir 10 actions réelles et tangibles que vous pouvez entreprendre pour vous aimer davantage.

1. Apprenez à vous connaître

Oui, vous êtes avec vous-même à chaque seconde depuis le jour de votre naissance, mais dans quelle mesure vraiment tu sais qui tu es ? Savez-vous ce que vous aimez, ce qui vous rend heureux et ce que vous attendez de la vie ? Il est impossible de s’aimer si on ne le fait pas savoir vous-même, alors prenez le temps de réfléchir à ce en quoi vous croyez, valorisez et aimez, et identifiez vos points forts (en particulier ceux qui sont passés inaperçus). Apprendre à se connaître signifie également être honnête avec soi-même : les insécurités peuvent provoquer des illusions ou vous pourriez vous tromper. Mais le véritable amour signifie honnêteté et responsabilité dans vos autres relations, alors travaillez sur la conscience de soi en ne minimisant plus ou en ne trouvant plus d’excuses afin de pouvoir vous accepter pleinement dans son intégralité.

2. Parlez-vous en tant qu’enfant

Nous avons un dialogue intérieur constant qui soit contribue à l’amour-propre, soit l’empêche. Comme l’écrit Michael Singer dans L’âme détachée » Il n’y a rien de plus important pour une véritable croissance que de réaliser que vous n’êtes pas la voix de l’esprit, mais que vous êtes celui qui l’entend.  » Autrement dit, ouious pouvez changer la façon dont vous vous voyez en changeant votre dialogue intérieur. Pour vous parler plus gentiment, essayez de vous parler comme un enfant. Nous sommes souvent plus indulgents, compatissants et aimants lorsque nous nous considérons comme des enfants plutôt que comme des adultes. Vous pouvez même emporter une photo d’enfance dans votre portefeuille ou placer une photo de bébé dans un endroit où vous avez besoin de plus d’amour-propre, comme le comptoir de la salle de bain (si le discours intérieur négatif survient en vous regardant dans le miroir) ou à votre bureau (si vous avez tendance à être autocritique dans votre travail).

3. Pardonnez-vous

Un revers courant de l’amour-propre est de s’accrocher aux choses que nous avons faites dans le passé. Peut-être que c’était un moment embarrassant qui vous hante encore aujourd’hui ou peut-être que c’était une grave erreur que vous laissez encore vous définir. Si vous avez triché dans une relation, si vous avez été renvoyé d’un emploi ou si vous vous souvenez de chaque moment embarrassant depuis votre enfance, vous détenez peut-être la preuve que vous êtes pas aimable.

Regardez plutôt comment vous avez changé depuis ces erreurs passées ou ces moments embarrassants. Réalisez à quel point même les pires moments vous ont rendu plus fort, plus gentil et meilleur. Sans une relation ratée, vous ne seriez pas dans votre relation actuelle ou ne sauriez pas ce que vous vouliez dans une relation, et sans avoir été licencié, vous n’auriez peut-être pas trouvé une nouvelle passion ou ne seriez pas là où vous en êtes aujourd’hui. Conclusion : considérez-vous comme un être humain en pleine croissance, et non comme une compilation de vos erreurs passées.

4. Traitez-vous comme vous traitez vos proches

Cela semble cliché, mais la relation la plus importante de votre vie est vraiment est celui que vous avez avec vous. Alors pourquoi ne pas entretenir cette relation comme vous le faites avec votre meilleure amie, votre mère ou votre partenaire ? L’amour-propre pourrait être aussi simple que de s’aimer soi-même dans son amoure langue. Faites une liste de toutes les façons dont vous traitez les personnes que vous aimez : leur envoyez-vous des SMS pour vous enregistrer ? Les surprenez-vous, leur faites-vous des compliments ou leur souhaitez-vous « bonne nuit » avant d’aller vous coucher ? La manière dont vous traitez les personnes que vous aimez devrait également être la même que celle avec laquelle vous vous traitez. Enregistrement avec vous-même, faites des compliments, faites-vous plaisir régulièrement ou regardez-vous dans le miroir et dites « bonne nuit » avant de vous coucher. Aussi stupide que cela puisse paraître au premier abord, nous donnons tous de l’amour d’une certaine manière, et l’amour-propre n’est pas différent.

5. Dites « non » quand vous voulez dire non

Les limites font savoir aux autres que vous attendez du respect, mais plus important encore, elles vous font savoir que vous mériter respect. Dire « non » quand vous voulez dire non signifie que vous placez vos besoins avant les autres. C’est peut-être le collègue qui demande de l’aide alors que vous êtes déjà débordé, le voisin qui a besoin d’une faveur lorsque vous êtes épuisé ou qui se culpabilise à l’idée d’un événement de vacances auquel vous ne vous sentez pas à l’aise. Chaque fois que vous dites « oui » alors que vous voulez dire « non », vous faites passer les opinions et les besoins des autres avant les vôtres, ce qui renforce la preuve que vous n’êtes pas la priorité. Un « vrai oui » ou un « oui » qui correspond à votre meilleur intérêt vous enthousiasmera sans aucun doute ni inquiétude. Dites « oui » lorsque vous voulez dire oui et « non » lorsque vous voulez dire non.

6. Se soucier de la nutrition

Peut-être que vous ne connaissez pas une protéine à partir d’un gramme de graisse et que vous vous souciez plus de la commodité ou du goût que des nutriments, ou peut-être avez-vous des règles alimentaires bien ancrées qui vous stressent si vous mangez une part de pizza ou un morceau de gâteau. Quelle que soit votre relation actuelle avec la nourriture, la nourriture que vous mangez doit être un acte d’amour-propre. Vous connaissez ce dicton de la vieille école selon lequel vous êtes ce que vous mangez ? Eh bien, c’est un peu vrai : la nourriture sert d’information qui indique à notre corps quoi faire. Il ne s’agit pas de « bons aliments » que vous êtes censé manger par rapport aux « mauvais aliments » que vous n’êtes pas censé manger ; il s’agit d’aimer suffisamment son corps pour le nourrir de tout ce qui lui permet de se sentir mieux. Après tout, la santé est le meilleur cadeau que vous puissiez vous offrir. Cela étant dit, le plaisir est aussi un nutriment, alors offrez-vous également les aliments que vous aimez sans culpabilité, honte ou privation.

7. …et cela vaut également pour la nutrition hors de l’assiette

Tout comme votre corps se sent mal après avoir mangé de la malbouffe, il existe une chose telle que la malbouffe pour le cerveau, et elle fait que votre esprit (et votre corps) se sentent également mal après en avoir consommé. Les émissions que vous consommez, les podcasts que vous écoutez et les livres que vous lisez vous nourrissent autant que les légumes-feuilles et les pois chiches. Assurez-vous de choisir les options les plus nourrissantes : éteignez les informations, arrêtez de regarder la télévision qui vous semble une perte de temps et lisez des livres qui vous inspirent. PS Cela vaut également pour votre flux Instagram : ne suivez plus ou mettez en sourdine toute personne qui ne vous inspire pas, ne vous encourage pas ou ne vous rend pas heureux. Dans l’ensemble, soyez plus conscient et plus sélectif dans chaque façon dont vous nourrissez votre corps.

8. Jouez davantage

Faites une évaluation de jeu dès maintenant : à quand remonte la dernière fois que vous avez fait quelque chose pour s’amuser? Comment passer votre temps libre seul sans vous gaver de Netflix ? S’il vous est difficile (voire impossible) de trouver une réponse, votre vie d’adulte très stressante a probablement pris le pas sur un aspect très important de la vie : s’amuser. Le manque d’amour-propre ou le jugement constant de soi peuvent être simplement dus au fait que vous prenez la vie trop au sérieux. Intégrez des « heures de jeu » régulières dans votre vie en allumant de la musique et en dansant, en faisant quelque chose de créatif comme du coloriage, ou en allant à votre salle de sport dans la jungle locale et en allant sur les barres de singe (des points bonus qui font également office d’entraînement !). Si vous vous sentez idiot de « jouer », c’est une raison de plus pour le faire.

9. Tenez vos promesses

Les gens pensent souvent qu’une fois qu’ils ont perdu du poids, trouvé un emploi génial ou trouvé une relation solide, alors ils se sentiront heureux. Mais l’amour-propre n’est pas conditionnel ; c’est une compétence que l’on acquiert avec la pratique. Et comment pratiquez-vous ? Vous tenez vos promesses. La confiance signifie simplement que vous faites confiance à votre parole : lorsque vous dites que vous allez faire quelque chose, vous le faites. Cela signifie préparer le dîner au lieu de prendre des plats à emporter, se réveiller pour cette séance d’entraînement matinale et ne pas retourner avec votre ex (en fait, nous sommes tous passés par là). Gardez à l’esprit que donner suite à ce que vous envisagez de faire vaut plus que simplement réaliser ce que vous voulez : cela renforce la confiance en soi, ce qui se traduit par l’amour de soi.

10. Devenez plus « vous »

Nous passons une grande partie de notre vie à essayer d’être acceptés, de faire nos preuves auprès des autres et de nous fondre dans la masse, que parfois nous cessons de donner la priorité à notre vrai moi. Beaucoup d’entre nous ont encore la mentalité du collège selon laquelle si nous sommes aimés par les autres, alors nous nous aimerons nous-mêmes, alors nous essayons de nous intégrer ou de chercher à être acceptés. En réalité, nous ne nous aimons que lorsque nos actions correspondent à qui nous sommes réellement. Notre but dans la vie est simplement de devenir davantage ce que nous sommes.

Faites une liste de vos qualités, goûts, forces et passions (voir : #1). Devenez alors plus de cela, sans aucune excuse. Débarrassez-vous des activités ou des traits de caractère qui ne vous semblent pas fidèles et remplissez l’espace vide avec plus de vous-même. Par exemple, découvrez ce qui vous fait vous sentir vivant, puis faites-le plus souvent, ou choisissez vos véritables traits de personnalité (excentriques ? Compatissant ? Hilarant ?) et intégrez-les dans votre vie professionnelle, vos relations et le temps que vous passez seul. Chaque objectif de travail, intention de bien-être et horaire quotidien devrait vous aider à devenir davantage qui vous êtes vraiment.