J’ai vécu des changements majeurs dans ma vie au cours de la dernière année : j’ai perdu mon emploi, j’ai déménagé à l’autre bout du pays, j’ai commencé un nouvel emploi et j’ai emménagé avec mon petit ami. Bien que la plupart de ces changements aient été passionnants et positifs, ils ont provoqué beaucoup plus de stress et d’anxiété que ce à quoi je m’attendais, et le stress a fait remonter de vieilles mauvaises habitudes que je pensais avoir abandonnées. Je restais éveillé jusqu’à 2 heures du matin, défilant pendant des heures, évitant mes séances d’entraînement et recherchant des aliments moins sains. Je me sentais hors de contrôle et pas comme moi-même ; J’étais dans une ornière et j’ai perdu toute concentration sur ma santé et mon bien-être. J’en avais fini avec le sentiment d’être constamment fatigué, lent et enflammé à cause de cela. J’étais prêt, non, nécessaire– pour me concentrer à nouveau sur ma santé. Mais par où commencer ? Quels changements me sembleraient gérables et durables pour ne pas me sentir dépassé ou revivre le même schéma ?

Après avoir fait quelques recherches, j’ai sélectionné une poignée d’habitudes de bien-être qui semblaient réalisables et pas trop écrasantes. Même si je n’aimais pas ou ne suivais pas tous les rituels, ceux que j’aimais complètement transformaient mon corps, ce que je ressentais et ma motivation. Continuez à lire pour découvrir les rituels de bien-être qui ont réellement fait la différence : les routines qui m’ont aidé à sortir de ma crise et à me sentir mieux que moi-même. De plus, si vous êtes dans la même situation que moi dans votre parcours de bien-être, j’ai inclus les habitudes de bien-être que je souhaite essayer ensuite.

Les rituels qui ont réellement fait une grande différence

Caféine après la nourriture et l’eau

Les avantages: Qu’arrive-t-il à votre corps lorsque vous consommez de la caféine à jeun ? Chutes potentielles de sucre dans le sang, maux d’estomac, perte d’appétit et moins d’énergie. Abigail Hueber, RD, LDN, diététiste fonctionnelle et experte en santé digestive, a déclaré Bien+Bien que boire du café à jeun peut activer la libération d’hormones de stress comme l’adrénaline et le cortisol, qui peuvent perturber vos glandes surrénales (un ensemble de glandes qui produisent des hormones qui aident à réguler votre métabolisme, votre système immunitaire, votre tension artérielle et votre réponse au stress ) et de l’énergie. Heather Davis, MS, RDN, LDN, diététicienne nutritionniste spécialisée en neuroendocrinologie, est d’accord : « Ce que j’ai constamment constaté au cours de mon expérience clinique, c’est que presque tout le monde réussit mieux lorsqu’il évite de boire du café l’estomac vide, et de nombreuses personnes Il est préférable de manger un repas riche en protéines au moins 30 minutes avant de prendre son café/caféine.

Mon expérience: Je n’ai jamais été un adepte du petit-déjeuner ; Je mange rarement avant 10h30. J’adore prendre un café en début de matinée et j’ai pris l’habitude de prendre une infusion froide quelques heures avant de manger quoi que ce soit. Cela me laissait souvent nerveux, anxieux et dispersé. Avoir de la nourriture et de l’eau avant la caféine a eu un impact immédiat sur moi dès le premier jour. Je l’admets : je ne prends toujours pas toujours un copieux petit-déjeuner avant mon café, mais même avoir une bouteille d’eau et une barre protéinée avant de prendre ma première gorgée de café fait une différence majeure. Je me sens moins anxieux et ma nervosité habituelle liée au café a disparu. Mon estomac est également beaucoup plus heureux avec moi et je peux rester beaucoup plus concentré tout au long de la journée. Le seul bémol ? Comme je ne suis pas un adepte du petit-déjeuner, je dois parfois vraiment m’encourager à manger alors que tout ce que je veux, c’est ce premier goût d’infusion froide. Mais je sais maintenant que cela en vaut la peine.

Jeûne intermittent

Les avantages: La plupart des régimes se concentrent sur ce qu’il faut manger (ou ne pas manger), mais le jeûne intermittent se concentre sur le moment où vous mangez. Il s’agit d’une approche alimentaire qui alterne entre des périodes constantes de repas et de jeûne, et elle est censée présenter de nombreux avantages. Des études ont montré que le jeûne intermittent peut aider à perdre du poids, à réduire l’inflammation, la santé cérébrale et la longévité, et il existe différentes façons de le suivre. Il existe la méthode 16/8, qui consiste à manger dans un intervalle de 8 heures (par exemple entre 10 heures et 18 heures) et à jeûner les 16 heures restantes de la journée. Vous pouvez également opter pour la méthode 12/12, où vous mangez dans un intervalle de 12 heures (par exemple entre 8 heures et 20 heures) et jeûnez pendant 12 heures par jour.

Quelle que soit la méthode, l’objectif est de donner intentionnellement à votre corps une pause dans la digestion, et non de limiter la nourriture. Avec le jeûne vient le festin : votre corps a besoin de nutriments, alors assurez-vous d’en consommer suffisamment pendant votre période de festin et parlez-en toujours à votre médecin avant d’essayer par vous-même. Rappel : il est préférable d’écouter son corps. Si vous ressentez de la fatigue, un brouillard cérébral ou des signaux de faim, mangez un repas ou une collation nourrissante.

Mon expérience: Comme j’adore grignoter, j’appréhendais le jeûne intermittent. Mais je mangeais tard le soir, ce qui provoquait des indigestions et des problèmes de sommeil, alors j’ai décidé de l’essayer. J’ai décidé d’emprunter la voie 16/8, et mon programme de jeûne intermittent de choix consistait à manger entre 11h00 et 19h00, puis à jeûner de 19h00 à 11h00. Même si j’étais intentionnel avec la méthode, je n’ai jamais été strict ou dur avec moi-même si je devais commencer à manger plus tôt – si je me sentais malade, étourdi ou à court d’énergie, je romprais immédiatement mon jeûne et je mangerais. Après avoir essayé le jeûne intermittent pendant quelques semaines, j’ai remarqué une réduction significative des ballonnements et des indigestions. Je me sentais également plus vif et plus productif pendant la journée de travail, ce qui était un avantage inattendu (mais bienvenu).

La lumière du soleil dès le matin

Les avantages: Selon le Dr Jesse Bracamonte, médecin de famille de la Mayo Clinic, prendre le temps de sortir et de s’exposer au soleil peu de temps après le réveil peut aider à réguler l’horloge interne du corps et le cycle veille-sommeil en affectant diverses hormones. La lumière du soleil vous aide à vous sentir plus énergique et signale au corps de libérer de la sérotonine, qui est liée à une diminution de l’anxiété et à une augmentation des sentiments de bonheur et de calme. Selon le neurologue et biohacker Dr Andrew Huberman, vous avez besoin d’environ 5 à 10 minutes d’exposition le matin pour en récolter les bénéfices. Cela peut ressembler à une promenade ou à un café sur votre balcon (assurez-vous simplement de porter votre SPF !). Pour plus d’informations sur les bienfaits de la lumière du soleil le matin, cliquez ici.

Mon expérience: Je ne suis pas du matin. Je travaille lentement pour en devenir un (accent sur lentement) en commençant ma journée par une promenade. Je prends un café dans un café local et me promène dans un parc près de chez moi, et j’écoute toujours ce dont mon corps a besoin. Si 20 minutes me semblent suffisantes, je rentre chez moi. Si j’ai l’énergie nécessaire pour continuer, je peux marcher jusqu’à une heure. Avoir du soleil et bouger dès le matin me permet de me sentir beaucoup plus énergique et préparé pour ma journée de travail, et je jure que je m’endors plus facilement la nuit aussi. J’ai remarqué que je ne me sens pas aussi stressé tout au long de la journée de travail. Les avantages ont été à la fois immédiats et continus pour moi ; Je me sens visiblement mieux après chaque matinée de promenade au soleil. Une astuce bien-être gratuite, facile et agréable ? Vérifiez, vérifiez et vérifiez. C’est une habitude infaillible que je veux non seulement conserver pour ce que je ressens, mais que j’attends avec impatience parce que c’est agréable.

Source : Cora Pursley | Dupe

Douches froides

Les avantages: Prendre des douches froides change également la donne pour votre bien-être, offrant de nombreux avantages pour la santé, tels qu’une humeur et une énergie améliorées, une meilleure immunité, une réduction des douleurs musculaires et une meilleure santé de la peau et des cheveux. L’eau froide active le système nerveux sympathique du corps, qui libère des endorphines pour une meilleure humeur et augmente la circulation, ce qui contribue à la récupération et à l’immunité.

Mon expérience: J’adore les douches chaudes et torrides, mais après avoir découvert ses avantages, j’ai dû l’essayer moi-même. La première fois a été misérable. Après ma douche complète, j’ai baissé la température aussi bas que je pouvais le tolérer et je suis resté là pendant ce qui m’a semblé être 20 minutes (c’était plutôt 15 secondes). Mais j’ai continué à essayer le rituel et j’ai lentement développé ma tolérance à l’eau froide. Après quelques fois, j’ai immédiatement remarqué une différence. Je me sentais plus énergique et alerte et j’ai pu commencer mes matinées d’un pied plus énergique et productif. Le mauvais côté? Après l’avoir essayé quotidiennement pendant trois à quatre semaines, je le redoute toujours. Je vais continuer car les bénéfices que je ressens en valent la peine, mais je ne suis pas sûr de pouvoir continuer cet hiver.

Poudre de collagène

Les avantages: Le collagène est la protéine la plus abondante dans notre corps et est responsable de la structure, de l’élasticité et du rajeunissement de la peau, des tendons, des ligaments et des muscles. Le corps produit naturellement du collagène par lui-même en utilisant les acides aminés provenant d’aliments riches en protéines ou en collagène comme le bouillon d’os, la viande et le poisson, mais le vieillissement, les dommages causés par le soleil, le tabagisme et la consommation d’alcool peuvent diminuer la production. Dans ces cas-là, l’obtention de collagène provenant de suppléments et d’aliments peut combler les lacunes.

Mon expérience: J’ai entendu tout le buzz positif sur la poudre de collagène (ça change la vie, ça a transformé ma peau, ça m’a donné les cheveux les plus succulents de tous les temps) et j’ai pensé que ça devait être trop beau pour être vrai. J’ai cédé et j’en ai commandé après avoir remarqué que mes ongles étaient cassants (maudit soit les manucures en gel !) et que ma peau était terne (probablement parce que je lésinais sur ma routine de soin). Après avoir pris du collagène quotidiennement pendant six semaines, ma peau était plus claire et plus lumineuse et mes ongles cassaient moins. Je perdais également moins de cheveux sous la douche et mes cheveux poussaient plus vite que jamais.

La texture ou le goût ne m’ont pas dérangé (certains disent que c’est crayeux), mais vous pouvez le masquer dans un smoothie au lieu de l’eau claire. Assurez-vous également d’en utiliser un qui provient d’une source de haute qualité (provenant d’animaux nourris à l’herbe, élevés au pâturage ou de poissons capturés dans la nature) sans additifs comme des arômes artificiels ou des édulcorants (l’éditeur Everygirl’s Wellness recommande celui-ci de Truvani). Parce que le collagène peut être coûteux, je n’en prends plus tous les jours, mais plusieurs fois par semaine pour maintenir la croissance des cheveux et la santé de la peau.

Les rituels que j’essaie ensuite

Thérapie par la lumière rouge

J’ai un ami proche qui ne jure que par la thérapie par la lumière rouge, qui consiste à exposer votre peau à de faibles niveaux de lumière rouge ou proche infrarouge à travers des masques, des lits, des lasers ou des panneaux LED. Mon ami dit qu’il se sent nettement moins anxieux après une séance de 20 minutes et affirme qu’il n’a plus besoin de Botox en raison de son effet sur la peau. La lumière non invasive envoie des longueurs d’onde rouges à travers la peau, vos cellules l’absorbent puis la convertissent en énergie. Les avantages sont nombreux : il peut aider à stimuler la production de collagène, à réduire l’inflammation, à favoriser la guérison des cicatrices d’acné, à favoriser la récupération musculaire et à améliorer l’humeur.

Selon Vanessa Coppola, FNP-BC, infirmière praticienne certifiée et propriétaire du Bare Aesthetic Medical Spa, il est sans danger pour la plupart des gens, car il n’utilise pas de rayons UV comme nous le ressentons avec le soleil (mais parlez-en toujours à votre doc avant d’essayer !). Je garde cette tendance pour les mois d’automne et d’hiver quand il fait froid et gris dehors. Pour plus d’informations sur la thérapie par la lumière rouge et comment l’obtenir à la maison, cliquez ici.

Le régime zone bleue

ICYMI, les zones bleues sont des communautés uniques au monde avec les populations les plus anciennes. Bien que la recherche ait montré que de nombreux facteurs contribuent à leur santé (tels que la spiritualité, la communauté et la possibilité de marcher), l’un des facteurs clés est l’alimentation. Les régimes alimentaires varient selon les régions, mais chaque zone bleue a certains facteurs en commun, comme l’accent mis sur les aliments d’origine végétale comme les légumes, les légumineuses, les céréales complètes et les graisses saines. Chaque zone bleue ne consomme de la viande ou des produits laitiers que quelques fois par mois et ne contient pas d’aliments transformés ni de sucres ajoutés. Il ne s’agit pas seulement de ce qu’ils mangent, mais aussi de la manière dont ils mangent ; les repas sont généralement un rassemblement social, et ils ne mangent pas trop (s’arrêtant à environ 80 pour cent de satiété) pour éviter de trop manger et d’inconfort digestif. J’aime le fait que ce « régime » adopte une approche holistique et agréable, se concentrant sur le bien-être général plutôt que sur la simple perte de poids. De plus, ces recettes Blue Zone ont l’air si délicieuses.

Réduire le sucre

J’ai toujours besoin d’une petite friandise après le dîner et j’aime seulement le café sucré, mais selon pratiquement tout le monde sur mon FYP, limiter le sucre et faire attention à sa consommation de sucre est crucial pour la santé. Puisqu’il semble que tout contient du sucre de nos jours (y compris les vinaigrettes et le pain), cette tendance semble écrasante, mais j’ai hâte de voir si c’est la clé pour limiter les symptômes et me sentir mieux. « Les femmes devraient consommer six cuillères à café de sucre ou moins par jour, mais les adultes américains consomment en moyenne environ 17 cuillères à café de sucre par jour », a déclaré Jamie Koll, expert en ingrédients et fondateur de Filles qui mangent. Je consomme sans aucun doute plus de six cuillères à café de sucre par jour, je souhaite donc réduire ma quantité pour améliorer la santé intestinale, augmenter l’énergie et améliorer la santé de la peau.

Je n’y vais pas d’un seul coup. Plutôt que d’éliminer complètement le sucre de mon alimentation, je donnerai probablement la priorité à l’ajout d’aliments complets dans mon alimentation pour évincer le sucre afin de ne pas me sentir limité, ce qui pourrait conduire à des cycles de frénésie (comme préparer des vinaigrettes maison avec de l’huile d’olive). et vinaigre de cidre et achat de pain complet sans sucre ajouté). Et lorsque ma dent sucrée se manifestera, j’essaierai d’opter pour un fruit et du chocolat noir qui contiennent moins de sucre et sont riches en fibres et en antioxydants.